Partenaires

Taux-Online.com

Les obligations : une valeur mobilière d’emprunt aux revenus assurés

Les obligations, des valeurs souvent controversées au cœur de la polémique

Une obligation est un titre de créance représentant une part d’emprunt octroyée à une entreprise privée, publique ou un état. Il s’agit d’une valeur mobilière qui peut être échangée de gré à gré.

Le détenteur d’une obligation perçoit un taux d’intérêt souvent fixe que l’on appelle un coupon obligataire et se voit rembourser la créance à l’échéance.

Ainsi les obligations sont considérées comme moins risquées que les actions dont les dividendes sont variables.

Cependant, un risque évident existe en cas de défaillance de l’emprunteur. Le porteur de l’obligation ne retrouvera pas son capital comme ce fut le cas dans l’affaire Enron. Historiquement, le taux de recouvrement de ce type de créances est de l’ordre de 40%.

Caractéristiques d’une obligation

Chaque obligation est caractérisée par :

  • Le pair, c’est-à-dire sa valeur nominale
  • La devise dans laquelle elle est émise
  • L’amortissement choisi (in fine, par tranche ou perpétuelle)
  • Le prix de remboursement, c’est-à-dire la valeur résiduelle à l’échéance
  • Le taux d’intérêt
  • La périodicité des coupons

Certaines obligations sont convertibles en actions.

Les différents types d’obligations

Les OATs et obligations de première catégorie

Les Obligation Assimilable du Trésor (OAT) sont des obligations liées à des emprunts d’états dont les échéances sont souvent très éloignées. Elles sont émises par adjudication dont le cours ne coïncide pas avec le nominal du titre. Elles sont garanties par les états.

Les obligations du secteur public et semi-public (EDF, GDF, Crédit Agricole et Crédit foncier) sont considérées comme étant de première catégorie. L’état leur accorde sa garantie.

Obligations de seconde catégorie et secteur privé

Il s’agit de l’ensemble des obligations du secteur privé qui n’ont pas reçu la garantie de l’état pour leur créance.

Rentes

Certaines obligations correspondent à des emprunts perpétuels dont l’échéance est très éloignées dans le temps ou inconnue. Elles sont appelée rentes.

Evolution des obligations et sensibilité

Le cours des obligations évolue à contre sens des taux d’intérêts des marchés monétaires. Si les taux baissent, la cotation augmente. Le ratio entre la variation des taux et la variation du cours d’une obligation est appelé sensibilité. Cet indicateur informe sur le risque de fluctuation de l’obligation.

5 conseils pour bien choisir ses obligations :

  1. Ne vous laissez pas aveuglé par la valeur des coupons et choisissez des obligations au bon prix.
  2. Investissez sur des obligations du marché primaire afin de diminuer les frais de transaction et autre droit de garde.
  3. Choisissez des obligations dont le montant total émis est supérieur à 50 millions d’euros afin de conserver une certaine liquidité.
  4. Méfiez-vous des obligations miracles qui vous promettent un rendement brut très élevé autour des 10%.
  5. Evitez les obligations à long terme pour exclure le risque de remontée des taux d’intérêts.