Partenaires

Taux-Online.com

Prêt professionnels : PCE, apport et cautions, LOA, escompte ou affacturage

Quels sont les crédits dédiés aux entreprise ?

Plusieurs prêts sont destinés aux professionnels. Ils permettent de financer les entreprises, leur développement ou tout simplement de surmonter les situations difficiles.

Avec des taux parfois bonifiés, ils sont comparables aux crédits particuliers excepté la réglementation qui est plus souple et quelques modes de financement très particuliers tels que l’escompte ou l’affacturage.

Crédits pour créer ou reprendre une entreprise

La pluparts des organismes bancaires propose des prêts dédiés à la création d’entreprise afin de financer l’éventuel rachat, les besoins en équipement, véhicule et autre matériel bureautique sans entamer la trésorerie.

Prêt classique sur 2 ans minimum ou crédit-bail pour une location sur 5 ans, les montants octroyés peuvent atteindre jusqu’à 100 000€ en fonction du projet et des garanties apportées.

Le Prêt à la Création d'Entreprise (PCE)

Le PCE a vocation de favoriser l'accès au crédit bancaire des créateurs et des repreneurs de petites entreprises saines. Il permet de combler le manque de fond propre pour des petits projets inférieurs à 45000€.

Toutes les personnes physiques ou morales (entreprise) peuvent bénéficier de ce crédit en phase de création, c’est-à-dire avec moins de 3 ans d’existence.

Le PCE est compris entre 2000€ et 7000€ sur une durée de 5 ans avec un différé de 6 mois. Il finance en priorité les besoins immatériels de l'entreprise, constitution du fonds de roulement, frais de démarrage, mais peut aussi financer la reprise d'un fonds de commerce.

Il est obligatoirement accompagné d'un concours bancaire à moyen ou long terme dont le montant est compris entre deux et trois fois le montant du PCE.

Apport personnel

L’apport personnel est un élément décisif lors d’une demande de financement professionnel. Elle offre un gage de sérieux pour l’étude de votre projet. Ainsi l’épargne est toujours indispensable avant d’envisager une création ou une reprise d’entreprise.

Cautions personnelles

Généralement les banque veulent se protéger et exige une caution personnel à hauteur de 50% minimum du montant emprunté ainsi que parfois une hypothèque sur votre résidence principale et un nantissement du matériel.

Financement de véhicules professionnels

Les véhicules professionnels peuvent être acquis par un crédit « classique » mais doivent être amortis. La Location avec Option d’Achat (LOA) ou la Location Longue Durée (LDD) sont des solutions pour vos véhicules de société qui vous permettent de limiter l’amortissement et d’offrir plus de souplesse.

Crédit marchands de biens

Dans le cadre d’acquisition immobilière, un marchand de biens professionnel peut avoir recours à un prêt particulier à moyen terme afin de financer une acquisition immobilière.

Prêts dédiés au fonctionnement des société

Après la création de l’entreprise, il arrive parfois que celles-ci aient besoin de trésorerie pour se développer ou tout simplement pour survivre durant une période difficile. Certains crédits sont alors destinés à financer le besoin de fonds de roulement d’une société à court ou moyen terme.

La facilité de caisse

Pour faire face au décalage de trésorerie courante, l’entreprise peut utiliser une facilité de caisse qui assure une élasticité pour des décalages de très courte durée. Cette sorte de « découvert » autorisé est généralement limité à 15 ou 30 jours de chiffre d’affaire.

L’escompte de billet financier

Pour un besoin de trésorerie un peu plus long, l’escompte permet de financer de façons ponctuelles des stocks ou un cycle de production saisonnier par la souscription d’un billet à ordre de la banque. Ce billet est escompté par la banque et crédité sur le compte du client.

Affacturage

Pour faire face aux difficultés à encaisser l’argent et faciliter la gestion du poste client, certains organismes proposent de l’affacturage afin de recouvrir les créances en souffrance.

Cette technique consiste à transférer les créances commerciales à une société d’affacturage (le factor) qui se charge d’en opérer le recouvrement et qui en garantit la bonne fin, même en cas de défaillance du débiteur.

Le factor peut régler par anticipation tout ou partie du montant des créances transférées. La commission d'affacturage est alors calculée sur le montant total des factures acquises par le factor. Elle varie en fonction du travail entre 0,8% et 2%.

Simulateur de crédit

Montant du prêt:

(Utilisez "." pour les décimales)
Durée:
années
Taux d'intérêt:
%

Montant des mensualité:
EUR
Cout total du crédit:
EUR